La raison d’être

Photographie de André Fouque ©Mariam Saint DenisEpicerie paysanne marseille andré fouque

Nous sommes des épiciers heureux. Heureux d’être compris, compris par vous, dans nos intentions, dans nos propositions commerciales. Rares sont ceux qui râlent à propos du manque de fraises en février ou du prix du poireaux en mars…Nous nous efforçons de vous proposer des produits de qualité, à des prix corrects, bien évidemment en tenant compte de la façon dont ils sont produits, et surtout par qui. Derrière chaque fruit et chaque légume dans le monde se cache un paysan, l’oublier c’est oublier que l’immense majorité de ce que nous consommons nous le leur devons. Pour nous, les producteurs ont avant tout des prénoms, si vous êtes attentifs cela fait des années que vous pouvez les distinguer ici. Un immense merci donc, à Bernard, Guy, Antonia, Fabio, Delphine, Tony, Roger, André, Jean-Claude, Véro, Patrick, Claude, Sylvie,Fabien, Manu et les dizaines d’autres sans lesquels vous ne liriez même pas ces quelques lignes.

Night Call

Dès trois heures du matin, et ce un jour sur deux, une équipe de valeureux épiciers (fous ou masochistes) va chercher des fruits et légumes en quantité non négligeable… Au petit matin, une autre équipe fait son entrée dans l’épicerie pour livrer les restaurants, nettoyer, briquer, mettre en place. Si ce n’est le moment où le réveil sonne et où ça pique légèrement, bosser dur mais en délirant sur la véracité de l’album caché du Wu Tang Clan et/ou de la logique de Jean Jacques Goldman à reproduire le même tube au fil des années malgré le fait d’écrire pour Céline Dion, ça n’a pas de prix.

Les moutons multicolores

20161211_182830Pour nous à l’épicerie 2016 aura été laborieuse mais la satisfaction de vous voir et de nous dire que vous appréciez ce que l’on fait aura été notre plus gros lot de satisfaction. Nous ré-ouvrons mardi 3 janvier à 9H. D’ici là nous vous souhaitons pour 2017 de continuer à ne pas être des moutons, ou alors multicolores, de rêver que le monde soit tel qu’il est vu de l’espace, sans frontières, de vivre des minuscules aventures quotidiennes qui vous rendront la vie plus belle, de vous gaver de bons fruits et légumes qui vous garderont en bonne santé, et bien évidemment que de fines gouttelettes d’amour vous recouvrent d’une saine humidité toute l’année.

Ceci n’est pas une poire

epicerie-paysanne-poire-orange-2016-12-06

A l’épicerie paysanne, on aime les pas beaux, les biscornus, les oranges qui se prennent pour des poires, les gars qui se prennent pour des filles, les frisés, les filles qui se prennent pour des gars, les petits, les trop grands, les colorés, les vieux, les tout blancs, les trop grands, les manuels qui se prennent pour des intellos, les tordus, les intellos qui se prennent pour des intellos, les chauves, les bizarres, les poilues, les taiseux, les pas drôles, les enfants trop bruyants, les pléonasmes, les bien trop normaux, mais on aime pas les cons.

Chéri(e) il pleut, ce soir je t’offre un restau!

epicerie-paysanne-2016-10-25-13-52-52Il fait un temps de mxxxe certes… mais bon notre ville est belle, les gamins sont en vacances et c’est donc l’occasion de se faire un bon petit restau bien à l’abri. Et tant qu’à faire un restaurant dont vous connaitrez la provenance des fruits et légumes, voici donc une liste des gens avec lesquels nous travaillons. Mode copinage ON:la boîte à sardine, boudiou, café des méditerranées, calcio caffé, clan des cigales, comptoir dugommier, coogee, débouché, , Mididoux, My Garden, Nour d’Égypte, Péron, petit Longchamp,pouce, Saje, salumeria giuppo, sushi qui.

A l’image de la ville les restaurateurs avec qui nous aimons travailler sont tous radicalement différents les uns des autres, ils sont tous cependant soucieux de ce qu’ils servent et en font un art de vivre qui leur ressemble et leur colle à la peau. Si vous visitez ces restaurants un à un vous voyagerez de la Corse à l’Asie en passant par le bon vieux terroir français, les splendeurs égyptiennes et les roucoulades provençales jusqu’aux tréfonds de l’Italie. Y a pas à dire on vous adore les chefs et patrons de restau!

Ps: si vous passiez vos commandes un peu plus en avance je vous aimerais encore plus!

 

Suivez cette salade….?!

Bon, une fois n’est pas coutume on va se la péter un peu là!!!Parce qu’on est quand même assez fiers de ce qu’a réalisé Guillaume Baudoin !!!Un grand grand grand merci à lui, à Delphine notre productrice marseillaise de salade, Flo le cuisinier en chef du restaurant Boudiou qui travaille avec nous depuis des années et Paul notre génial livreur à vélo du Maillon vert d’avoir participé au projet du réalisateur !