Le meilleur des pires tafs du monde

We need you épicerie paysanne

Bon. Si tu es insomniaque, que tu as le permis B, que tu es outrancièrement ponctuel tendance maniaque et que tu aimes porter des charges super lourdes ce taf est fait pour toi. Sinon passe clairement ton chemin.

3 nuits par semaine, de 3h du matin à 8h les lundi et mercredi et de 3h à 9h les vendredi. Ce qui pour les matheux donne 16h par semaine, pour les autres aussi. 5 semaines de vacances. CDD de un an reconduit en CDI si c’est le début d’un idylle.

Le salaire… suspense… 14.50€ brut de l’heure, soit 1000 et quelques euros brut par mois, hors prime de nuit, dépêchez vous on me dit dans l’oreillette qu’un des enfants Fillon est fortement intéressé. Pour postuler un seul moyen: admin@epicerie-paysanne.fr ne laissez pas de CV en magasin. Merci

Ceci étant une vraie annonce de travail nous n’attendons pas spécialement autant d’exubérance dans vos lettres de motivation ou CV…

 

Manu, le paysan moderne

Manu Paysan moderne épicerie paysanne.jpgAnciennement nous avions un client, aujourd’hui nous avons un nouveau producteur  qui travaille sur Aix que je vous invite à découvrir en cliquant sur sa superbe définition de comment il voit son nouveau métier!« Le paysan moderne vit entre ville et campagne. Le paysan moderne n’est pas propriétaire de la terre et il en prend soin. Le paysan moderne accueille et entretient la biodiversité. Le paysan moderne pense son action sur l’environnement dans la durée. Le paysan moderne adore les fruits et légumes anciens et rustiques. Le paysan moderne commercialise en circuit court et en vente directe. Le paysan moderne travaille en réseau et s’inscrit sur son territoire. Le paysan moderne tend à une grande autonomie financière et vivrière. Le paysan moderne refuse la soumission à la technologie avilissante et favorise le travail manuel émancipateur. Le paysan moderne choisit la vraie vie sans attendre le grand soir. »

 

La raison d’être

Photographie de André Fouque ©Mariam Saint DenisEpicerie paysanne marseille andré fouque

Nous sommes des épiciers heureux. Heureux d’être compris, compris par vous, dans nos intentions, dans nos propositions commerciales. Rares sont ceux qui râlent à propos du manque de fraises en février ou du prix du poireaux en mars…Nous nous efforçons de vous proposer des produits de qualité, à des prix corrects, bien évidemment en tenant compte de la façon dont ils sont produits, et surtout par qui. Derrière chaque fruit et chaque légume dans le monde se cache un paysan, l’oublier c’est oublier que l’immense majorité de ce que nous consommons nous le leur devons. Pour nous, les producteurs ont avant tout des prénoms, si vous êtes attentifs cela fait des années que vous pouvez les distinguer ici. Un immense merci donc, à Bernard, Guy, Antonia, Fabio, Delphine, Tony, Roger, André, Jean-Claude, Véro, Patrick, Claude, Sylvie,Fabien, Manu et les dizaines d’autres sans lesquels vous ne liriez même pas ces quelques lignes.

Night Call

Dès trois heures du matin, et ce un jour sur deux, une équipe de valeureux épiciers (fous ou masochistes) va chercher des fruits et légumes en quantité non négligeable… Au petit matin, une autre équipe fait son entrée dans l’épicerie pour livrer les restaurants, nettoyer, briquer, mettre en place. Si ce n’est le moment où le réveil sonne et où ça pique légèrement, bosser dur mais en délirant sur la véracité de l’album caché du Wu Tang Clan et/ou de la logique de Jean Jacques Goldman à reproduire le même tube au fil des années malgré le fait d’écrire pour Céline Dion, ça n’a pas de prix.

Les moutons multicolores

20161211_182830Pour nous à l’épicerie 2016 aura été laborieuse mais la satisfaction de vous voir et de nous dire que vous appréciez ce que l’on fait aura été notre plus gros lot de satisfaction. Nous ré-ouvrons mardi 3 janvier à 9H. D’ici là nous vous souhaitons pour 2017 de continuer à ne pas être des moutons, ou alors multicolores, de rêver que le monde soit tel qu’il est vu de l’espace, sans frontières, de vivre des minuscules aventures quotidiennes qui vous rendront la vie plus belle, de vous gaver de bons fruits et légumes qui vous garderont en bonne santé, et bien évidemment que de fines gouttelettes d’amour vous recouvrent d’une saine humidité toute l’année.

Ceci n’est pas une poire

epicerie-paysanne-poire-orange-2016-12-06

A l’épicerie paysanne, on aime les pas beaux, les biscornus, les oranges qui se prennent pour des poires, les gars qui se prennent pour des filles, les frisés, les filles qui se prennent pour des gars, les petits, les trop grands, les colorés, les vieux, les tout blancs, les trop grands, les manuels qui se prennent pour des intellos, les tordus, les intellos qui se prennent pour des intellos, les chauves, les bizarres, les poilues, les taiseux, les pas drôles, les enfants trop bruyants, les pléonasmes, les bien trop normaux, mais on aime pas les cons.